Les médecins de l’UWW ont utilisé un bandage pour les blessures au genou et à la cheville sur mon crâne blessé : Bajrang Punia | Plus d’actualités sportives

NEW DELHI: Bajrang Punia a accusé jeudi le Lutte mondiale uniec’est (UWW) médecins de tapis pour avoir fait dérailler son Championnats du monde campagne après avoir appliqué le bandage destiné à protéger la cheville et le genou sur le crâne blessé du lutteur, ce qui a bloqué sa vision et l’a rendu conscient du fait que le ruban adhésif se détachait pendant les combats.
Bajrang, qui a remporté sa quatrième médaille record (catégorie 65 kg hommes) aux Mondiaux de Belgrade, a informé qu’il devait changer le bandage après chaque combat de peur que du sang ne coule de sa blessure et que l’arbitre du match n’accorde à son adversaire une surprise.
“Le bandage appliqué pour couvrir mon crâne blessé était celui utilisé pour scotcher un genou ou une cheville blessé. Ils n’avaient pas le bon ruban adhésif avec eux pour couvrir mon crâne. Je ne m’étais pas coupé les cheveux ni rasé pour les Mondiaux. Alors , quand j’ai enlevé le bandage après mon combat de pré-quart de finale contre le Cubain Alejandro Valdes Tobier dans la zone d’échauffement, il m’a arraché les cheveux du cuir chevelu et de la barbe. C’était douloureux et j’ai eu une sensation de démangeaison. Il m’a fallu au moins 15-20 minutes pour changer le bandage pour mon prochain combat contre les USA Yianni Diakomihalis, que j’ai perdu sur la supériorité technique. Les entraîneurs et moi avons perdu beaucoup de temps à essayer d’enlever le ruban adhésif de mon visage. L’accent était mis sur le retrait du bandage. Nous ne pouvions pas planifier le combat des quarts de finale”, a déclaré Bajrang à TOI dans une interview.
“Le bandage bloquait ma vision car il roulait sur mes yeux. Il était glissant et perturbait mon rythme et mon intensité pendant les combats. Je n’ai pas eu le temps de dire aux médecins que le bandage qu’ils appliquaient n’était pas correct. Si un lutteur se blesse pendant le combat, il a un temps de quatre minutes pour revenir à l’action et se battre, sinon l’arbitre vous disqualifiera ou accordera à votre adversaire un forfait. bronze, mais c’était une tâche assez difficile de le remplacer par un nouvel enregistrement après chaque match. Si la blessure ne s’était pas produite, j’aurais certainement mieux réussi aux Mondiaux. La préparation était solide et il s’agissait de l’exécuter. Les résultats n’a pas été conforme aux attentes”, a-t-il ajouté.
La Jeux olympiques de Tokyo Le médaillé de bronze avait subi une profonde coupure au crâne qui devait être fortement scotchée pour contrôler le saignement lors de son combat contre Tobier. Le régnant GTC champion l’a emporté sur Tobier 5-4 dans un concours acharné, mais a ensuite perdu contre Diakomihalis 10-0 en quarts. Après que l’Américain ait atteint le tour final, Bajrang s’est frayé un chemin à travers le repêchage pour remporter le bronze.
“J’ai cinq points de suture sur mon crâne et il faudra environ 10 jours pour que la coupure guérisse. L’idée était d’éviter toute blessure grave comme dans le cas du genou, de la cheville ou de l’articulation qui nécessite une chirurgie douloureuse et une longue processus de réhabilitation », a-t-il déclaré.